Vie des seniors

Habitat groupé : une alternative à la maison de retraite

habitat groupé
photo : Iakov Filimonov

L’habitat groupé est une solution proposée par certaines villes à leurs habitants âgés. Elle vient en complément des solutions plus classiques comme la maison de retraite ou l'EHPAD. La Communauté de Communes du Pays Grenadois, au vu du vieillissement de la population sur son territoire, envisage de recourir à ce dispositif d'un nouveau genre.
Ni tout à fait institution, ni tout à fait domicile, l'habitat groupé pour personnes âgées se définit comme une formule d’entre-deux. Il est envisagé comme une « troisième voie » propice à la sociabilité.

À qui s'adresse l'habitat groupé ?

L’habitat groupé est conçu pour les personnes âgées qui ne souhaitent plus vivre chez elles mais qui désirent continuer à vivre dans l’environnement géographique qu’elles connaissent.

Comment fonctionne l'habitat groupé ?

Ce sont de petits ensembles de logements indépendants destinés aux personnes âgées. Ils sont conçus pour répondre aux besoins du vieillissement en offrant la possibilité aux seniors faiblement dépendants ou handicapés de conserver leurs habitudes de vie (loisirs, fréquentations amicales, accès aux professionnels de santé, etc...) et d'occuper un logement adapté, sécurisé et convivial en adéquation avec leurs moyens financiers.

Enquête préalable

Une étude en 4 étapes, chapeautée par l'association Soliha (Solidaires pour l'habitat), opérateur agréé par le Ministère du Logement, a été lancée courant mars sur les 11 communes du territoire. La première d'entre elles consiste à analyser les besoins des seniors via la mise en place d'une enquête visant à s'assurer que ce projet correspond à une nécessité avérée.
Avant de mettre en place un tel dispositif, il a paru essentiel de recueillir l'avis des personnes concernées et de les impliquer dans une démarche participative faisant remonter leurs besoins quotidiens et émerger des idées auxquelles la collectivité n'aurait pas pensé.
Début mai, un questionnaire a ainsi été adressé aux 70 ans et plus domiciliés sur le territoire de la Communauté de Communes. L'enquête s'est achevée le 15 juin dernier et est actuellement en cours d'analyse. Une synthèse sera prochainement publiée.