BUDGET

Voté à l’unanimité lors du conseil communautaire du 11 avril dernier, le budget 2016 a été réalisé dans un contexte contraint par la baisse des dotations de l’État.
Ce budget traduit la volonté des élus communautaires de concilier une gestion très rigoureuse de la dépense publique avec un accompagnement sans cesse accru de services à la population à travers une politique tournée vers la proximité et l’avenir.
Le budget principal s'équilibre à un peu plus de 14 millions d'euros.

Les principales orientations pour 2016

Contribution au redressement des comptes publics : baisse de la Dotation Globale de Fonctionnement (DGF) de 16,29 % sur un an soit 13,45 euros par habitant. Pour rappel, depuis 2014 la baisse totale est de 25,43 %.
Augmentation de 37,41 % du FPIC (prélèvement autoritaire de l'Etat sur les collectivités territoriales qu'il estime trop riches). Sur un an, le budget est ainsi amputé de 233 700 euros.
Faible part des charges financières (0,73 %). L'encours de la dette au 1er janvier 2016 est de 145 euros par habitant contre 213 euros au niveau régional et 179 euros au niveau national.
Soutien aux communes : 1 296 000 euros de reversement aux communes du territoire (attribution de compensation, fonds natoonal de péréquation des ressources intercommunales et communales, dotation de solidarité communautaire).
Pas de pression fiscale supplémentaire : maintien des taux d'imposition (taxe d'habitatin, taxe sur le foncier non-bâti et cotisation foncière des entreprises) qui se situent en dessous des moyennes départementales, régionales et nationales.
Mise en place d'une nouvelle aide : la subvention aux écoles de sport.