TEMPS D'ACTIVITES PERISCOLAIRES - TAP

Retour partiel à la semaine de 4 jours

Rythmes scolaires

Seulement 4 ans après la mise en place des activités périscolaires dans les écoles, voilà les communes autorisées à déroger. Ainsi, fin 2017, une vaste concertation auprès de parents d'élèves et acteurs éducatifs du territoire a été lancée par la majorité des communes du Pays Grenadois dans la perspective de revenir à une semaine de 4 jours.

Retour en arrière...

C'est à la rentrée 2013-2014 que les premières écoles publiques du Pays Grenadois s'engagaient dans la réforme des rythmes scolaires instaurée en 2013 par le ministre de l'éducation nationale Vincent Peillon.
Cette réforme entérinait une organisation du temps scolaire sur neuf demi-journées d'enseignement agrémentées de temps éducatifs destinés à favoriser l'accès à des activités sportives, culturelles, artistiques, scientifiques ou encore citoyennes au plus grand nombre.
Pour aider les municipalités dans l'application de cette loi, les élus communautaires décidaient de confier la mise en œuvre, la gestion et la coordination de ces temps d'activités périscolaires à la Communauté de Communes.
Depuis juin 2017, les communes peuvent demander une dérogation à la loi Peillon de 2013 [qui instituait les quatre jours et demi de classe] pour revenir à quatre jours.
Ainsi, à partir de septembre 2018, la quasi totalité des municipalités du Pays Grenadois reviennent à la semaine de quatre jours après validation de leurs requêtes par le recteur et le directeur académique.

Rythmes scolairesRythmes scolaires

Trois exceptions à noter

Toutes les communes du territoire ne sont pas concernées. En effet, les écoles d'Artassenx, Bascons et Larrivière Saint-Savin resteront à la semaine de quatre jours et demi pour la simple et bonne raison qu'elles dépendent de deux RPI (Regroupements pédagogiques intercommunaux) dont le choix a été de maintenir le rythme scolaire actuel.
La Communauté de Communes va ainsi poursuivre la gestion des Temps d'Activités Périscolaires sur ces trois écoles pour l'année scolaire 2018-2019.

UN SOUHAIT DES PARENTS ET DES ENSEIGNANTS

Le taux de participation aux différentes enquêtes réalisées auprès des familles sur le plan intercommunal avoisine les 73 %. Sur ce panel de retours, près de 60 % des parents interrogés se sont prononcés favorablement au retour à l'ancien système. Beaucoup font valoir que le rythme d'une semaine à quatre jours et demi n'est pas facile à tenir pour les enfants.

Rythmes scolaires

Renseignements
05 58 45 16 39
ou 05 58 45 44 42

images : Freepik - Pixabay